Recommandations Vaccinales

Liste des blocs
Texte

La vaccination est primordiale car elle protège les patients contre certaines infections. L’ICO s’inscrit pleinement dans la démarche du Groupe de Prévention des Infections en Cancérologie (GPIC) d’Unicancer, Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer.

Des malades plus sensibles

Sous-titre
aux infections

Texte

Le cancer et les traitements affaiblissent les défenses immunitaires des patients et favorisent certaines infections qui peuvent nécessiter une hospitalisation. Les patients en cours de chimiothérapie présentent un risque important de grippe grave (14-20% d’hospitalisation, 10% de mortalité) et d’infections invasives à pneumocoques. Il existe donc des recommandations vaccinales spécifiques à leur situation vis-à-vis de ces pathologies cancéreuses.

Magali Brière, infectiologue à l’ICO : « Les vaccins utilisés contre la grippe et les pneumocoques étant des vaccins inertes, il n’y a pas de risque particulier à vacciner des patients immunodéprimés. Le seul risque par rapport à la population générale étant une moindre efficacité, d’où l’intérêt de vacciner aussi l’entourage pour la grippe ! »

Quand se faire vacciner ?

Texte

L’Institut de Cancérologie de l’Ouest incite les patients à vérifier avec leur médecin généraliste si leurs vaccinations sont bien à jour. L’idéal est de réaliser les vaccins avant le début du traitement par chimiothérapie, mais la vaccination peut également intervenir entre 2 cures. Un rappel de l’ensemble des vaccins sera également nécessaire 3 à 6 mois après la fin des traitements.


Télécharger le document des recommandations vaccinations destiné au patient (V2019)


Télécharger la lettre d'information sur le suivi vaccinal destinée aux médecins traitants (V2019)