Découvrir
Liste des blocs

La sophrologie

Sous-titre
Une offre de soins renforcée à l'ICO

Texte

La sophrologie est un entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit.

Qu’elle soit individuelle ou collective, une séance de sophrologie est toujours dispensée de la même manière. Elle débute par un moment d’entretien oral avec écoute active du sophrologue et reformulation.

Selon les besoins identifiés des patients, le sophrologue adapte sa séance avec des techniques respiratoires, des techniques de relaxation dynamiques, des visualisations mentales ou d’autres approches de la sophrologie. La séance se termine par un nouveau moment d’échange et d’écoute active.

A l’ICO, cette offre de soins est proposée aux patients sous forme d’ateliers individuels ou collectifs qui s’inscrivent dans le registre des soins de support, par des professionnels ayant obtenu un diplôme de sophrologie reconnu au répertoire national des certifications professionnelles.

Le patient peut être orienté par un médecin ou du personnel paramédical ou choisir parmi les prestations proposées dans le cadre des soins de support par le biais de flyers à disposition dans les différentes salles d’attente ou à l’Espace de Rencontre et d’Information (ERI).

 

Poursuivez l'expérience en ligne sur notre playlist : la sophrologie à l'ICO
 

Image

Le toucher massage pour tous

Texte

Initié à l’ICO Saint-Herblain depuis plus de 30 ans pour les patients et proposé en pause détente depuis 6 ans pour les salariés, par des professionnels formés au sein d’un groupe de travail en tant que référents, le concept du Toucher massage® (TM) est reconnu « Soins de support » depuis 2016 à l’ICO.

Créé en 1986 par Joël Savatofski, masseur-kinésithérapeute, le concept du Toucher massage® (TM) se définit comme « une intention bienveillante qui prend forme grâce au toucher et à l’enchaînement des gestes sur tout ou une partie du corps, qui permet de détendre, relaxer, remettre en forme, rassurer, communiquer ou simplement procurer du bien-être, agréable à recevoir et, qui plus est à pratiquer ». C’est une démarche qui s’intéresse à la personne dans sa globalité.

Prendre soin de soi pour prendre soin des autres : à l’ICO, le projet TM est proposé une fois par mois dans tous les services d’hospitalisation. Le matin, il se retrouve au cœur du soin pour les patients et dans la mesure du possible avec les soignants du service, puis l’après-midi, il se propose comme une pause détente pour les salariés.

Le TM, une manière d’entrer en relation avec l’autre : avant de pratiquer le TM sur un patient, le soignant évalue ses besoins (angoisse, douleur, communication difficile, fin de vie, gestes invasifs...), puis propose différentes actions telles une relaxation à quatre mains, un bain ou un massage plaisir pendant un soin. Avec un collègue du service, le TM s’axe sur la respiration, des manœuvres anti-stress, la relaxinésie du haut du dos, des pressions glissées profondes, le massage cuir chevelu, la redynamisation en friction du dos. Les ressentis recueillis expriment un bien-être physique et psychologique grâce aux mains bienveillantes !

Perspectives à l'ICO : ce projet est déployé en bi-site depuis janvier 2019. Il a été présenté aux Rencontres Infirmières en Oncologie à la Maison de la Chimie à Paris le samedi 23 mars et au salon IDE en mai 2019.

Une étude pilote observationnelle sur l’intérêt du TM en Hôpital de jour est en cours à Angers. Son objectif principal est de mesurer l’évolution de la qualité de vie chez les patientes prises en charge à l’ICO Angers pour un cancer du sein en situation adjuvante selon qu’elles bénéficient ou non d’un toucher-massage pendant leur chimiothérapie en ambulatoire.

LOL Project bat un record

Citation
Le rire est le plus court chemin entre deux personnes !
Auteur
Victor Borges
Texte

Le LOL Project est né en septembre 2009, du pari un peu fou du photographe David Ken et de William Lafarge, tous deux directeurs associés de l’agence Pueblo. Le défi qu’ils se lancent : immortaliser le lâcher prise en photographiant des anonymes en plein fou rire.

Ce qui fut à l’origine une vaste blague, devient un véritable phénomène qui fait du bien.

Face à ce succès, le projet se structure en association (loi 1901) avec pour mission de faire du bien et d’apporter du positif à celles et ceux qui en ont le plus besoin, notamment dans les hôpitaux.

Les 8 et 9 avril 2019, cette parenthèse de rire a ainsi été offerte à 100 personnes, patients, proches, soignants, praticiens, … une expérience inoubliable de lâcher-prise, qui a rempli son objectif pour chaque duo, en se soldant par des éclats de rire nourris et à gorges déployées.

Image
Image

4x4 ou décapotable ?

Texte

Les enfants suivis en radiothérapie à l’ICO peuvent désormais choisir leur véhicule préféré pour suivre leur traitement !

Les petits patients malades se rendent à l’ICO cinq fois par semaine pour leurs séances de radiothérapie qui sont souvent au nombre de 30 au total.

L’équipe de soignants du site Saint-Herblain, qui prend chaque année en charge environ 70 enfants, a voulu imaginer des moyens d’alléger les contraintes et de rendre ces rendez-vous un peu plus légers.

C’est ainsi qu’est né le partenariat entre l’ICO et le magasin Picwic de Nantes.

Voiture tout-terrain, ou décapotable au look sportif ? Dans les deux cas, les enfants ont des sensations de route garanties, en toute sécurité !

Depuis la salle d’attente pédiatrique ou depuis le service même de radiothérapie, les enfants peuvent se rendre « en conduisant » à leur consultation avec le médecin, et jusqu’à l’accélérateur de particules pour recevoir leurs rayons, ou bien encore vers le scanner de dosimétrie. L’équipe est très fière et heureuse profiter de la générosité de son partenaire Picwic offrant ainsi une parenthèse ludique aux enfants.

Image

La musique

Sous-titre
Pour accompagner les patients et salariés

Texte

S’inscrivant dans une démarche continue d’amélioration de la qualité de prise en charge globale des patients et des conditions de travail du corps soignant, la commission musique a vu le jour il y a 4 ans au sein de l’ICO Angers.

Riche de son caractère multidisciplinaire, représentée par différents membres motivés du personnel, elle vise notamment la création d’événements musicaux réguliers tel que les « Mardis musicaux » et la Fête de la musique.

A cette occasion ont eu lieu des concerts d’amateurs et professionnels (Thierry Ramez, violoniste de l’ONPL, Francis Paraïso pianiste, Jérôme Percher, professeur de Cor au conservatoire, Renata pianiste, l’association Chambres à Airs, trio de jazz, l’association AMA …), tous bénévoles, tous passionnés avec tout simplement l’envie de partager leur art.

Ces instants suspendus sont accueillis avec un réel plaisir et plébiscités par les patients et les soignants de l’ICO.

E-consultations de psychologie

Sous-titre
Une prise en charge adaptée

Texte

Au cœur de la prise en charge d'un patient atteint d'un cancer se situe le traitement. Mais un accompagnement de qualité doit se définir de façon beaucoup plus large. 


Professionnel diplômé spécialiste de l’accompagnement et formé à aider des personnes en situation de souffrance psychique, le psychologue peut, dans le cadre d'un cancer, repérer la détresse liée à la maladie et à ses traitements, et assurer un soutien et un suivi psychologique des patients et de leur famille.


A l’ICO, le département de Psycho-Oncologie est composé de 8 psychologues répartis sur les deux sites. Sa mission première est d’accompagner les patients aux différentes étapes de leur maladie et de s’adapter au plus près de leurs besoins. 
Aussi depuis quelques mois, le département de psycho-oncologie de l’ICO développe une solution innovante pour offrir des consultations dans la durée, et dans les meilleures conditions : une plateforme de consultations en ligne.


Dédié aux patients et aux proches souvent éloignés géographiquement, ce nouvel outil d’e-santé se veut un « facilitateur d’accès à une écoute clinique ». Il abolit les contraintes de fatigue du patient, de distance, de disponibilité, il garantit la continuité de l’accompagnement psychologique. 
 

Image
Texte

Mis en place en test en août 2018, l’expérience a montré que les patients apprécient beaucoup l’opportunité de ce suivi, dans le confort de leur domicile. Comme le précise Monsieur G., patient à l’ICO, le dispositif de e-consultation « est une solution de suivi adaptable à mon état du moment pour répondre à mes interrogations de manière souple ».

La qualité de la relation ne s’en trouve aucunement altérée, d’autant que le suivi inclut obligatoirement une consultation en présentiel au moins une fois. « Très vite, nous avons pu constater que le lien thérapeutique est du même niveau de qualité qu’en consultation présentielle » Jean-Charles Le Drezen, psychologue.

La phase de test a donc confirmé tout l’intérêt de cette pratique, désormais parfaitement intégrée en termes de gestion des rendez-vous en « visio » ou en cabinet.
 

La télévision pendant un IRM

Sous-titre
C'est possible !

Texte

L'IRM est un examen parfois angoissant pour les patients qu'ils soient adultes ou enfants : sensation de confinement, bruit intense...


Pour l'atténuation du bruit, les patients portent un casque dans lequel nous pouvons diffuser de la musique. Malheureusement cela ne suffit pas toujours. Aussi pour rendre la réalisation de leur examen moins pénible, nous avons eu l'idée de projeter des paysages, des dessins-animés...

Il a fallu s'affranchir de nombreuses contraintes techniques. En effet, la salle d'IRM est soumise à un champ magnétique intense, nous ne pouvions donc pas y installer directement une télévision. Il a fallu positionner un rétroprojecteur à l'extérieur de la salle et une dalle de rétroprojection à l'intérieur de celle-ci. La diffusion des images se fait à travers la vitre qui permet aux manipulateurs de voir les patients. Ensuite, grâce à un système de miroirs le patient voit ces images sur la dalle et le son est diffusé dans le casque.


Pour les enfants, dans certains cas, cela permet même d'éviter une sédation. Les puéricultrices en collaboration avec les manipulateurs jugent de l'immobilité potentielle que peut respecter l'enfant s'il visionne un dessin animé. C'est même magique: les enfants ne veulent plus sortir de la machine avant la fin de leur dessin animé. Pour les adultes, quant à eux, c'est un moyen de diminuer la sensation d'oppression et d'angoisse, dues principalement à la machine.


Le bénéfice est bien sûr pour le patient mais également pour l'équipe qui réalise un examen de meilleure qualité.


Ce projet, porté par une manipulatrice en imagerie médicale, a été entièrement financé grâce aux dons fait à l'ICO dont une partie est destinée à l'amélioration de la prise en charge des patients.