Cancer de la peau

Liste des blocs

Points clés

Texte

Le cancer de la peau, connu également sous la dénomination mélanome de la peau est une maladie des cellules de la peau appelées mélanocytes. Il se développe à partir d’une cellule initialement normale qui se transforme et se multiplie de façon anarchique pour former une lésion appelée tumeur maligne.

Il existe quatre principaux types de mélanome de la peau : le mélanome superficiel extensif, le mélanome de Dubreuilh, le mélanome nodulaire et le mélanome acrolentigineux. 

Avec près de 11 176 cas estimés en 2012, le mélanome représente entre 2 et 3 % de l’ensemble des cancers. Il touche un peu plus de femmes (53 %) que d’hommes (47 %) et l’âge moyen au diagnostic est de 56 ans. C’est le cancer pour lequel le nombre de nouveaux cas par an (incidence) augmente le plus (10 % par an depuis 50 ans).

Diagnostic

Texte

80 % des mélanomes de la peau se développent à partir d'une peau saine, c’est-à-dire une peau ne présentant aucune tache ou lésion. Ils apparaissent sous la forme d’une tache pigmentée qui ressemble à un grain de beauté. Dans 20 % des cas, ils se développent à partir d’un grain de beauté (aussi appelé nævus) préexistant.

L’apparition d’une lésion suspecte, le plus souvent une tache irrégulière, ou la modification d’un grain de beauté jusqu’alors stable peuvent alerter sur la présence d’un mélanome de la peau. Ce type de modifications peut être identifié par vous lors d’un auto-examen de votre peau, par l’un de vos proches ou encore par votre dermatologue ou votre médecin traitant (qui vous orientera alors vers un dermatologue).

Le diagnostic comprend un examen clinique et une exérèse de la lésion suspecte. Il est confirmé par les résultats de l’examen anatomopathologique de la lésion prélevée. Plusieurs examens d’imagerie permettent d’évaluer l’extension de la maladie.

Traitements

Texte

Le choix de vos traitements dépend des caractéristiques du mélanome dont vous êtes atteint.

Pour les cancers localisés, la chirurgie est le traitement de référence. Elle consiste à retirer le mélanome. Selon l’épaisseur de la lésion (évaluée grâce à l’indice de Breslow), une seconde opération est réalisée dans la majorité des cas afin de s’assurer que toutes les cellules cancéreuses ont bien été retirées et limiter ainsi le risque de récidive. On parle de reprise d’exérèse. Parfois, les ganglions proches de la tumeur sont également retirés.

Pour les stades plus avancés, une exérèse chirurgicale des métastases pourra être proposée en cas de lésions accessibles et peu nombreuses. Un traitement médicamenteux pourra être associé ou non à cette chirurgie. Dans certains cas, une radiothérapie externe peut être utilisée.
 

Source INCa