Cancer du rein

Liste des blocs

Vos praticiens ICO

Sous-titre
Autres spécialités

Points clés

Texte

Un cancer du rein peut prendre naissance à partir d'une cellule de différentes parties du rein ; dans la majorité des cas, il se développe à partir d'une cellule du parenchyme rénal. Ce type de cancer du rein porte le nom de carcinome à cellules rénales.

Le nombre de nouveaux cas de cancer du rein en France était estimé à 11 090 en 2011. Le cancer du rein représente ainsi environ 3 % de l'ensemble des cancers. Il touche deux fois plus les hommes que les femmes. L'âge moyen au moment du diagnostic est 65 ans.

Le cancer du rein est associé à plusieurs facteurs de risque dont les principaux sont le tabagisme, le surpoids et l'obésité et un traitement par dialyse depuis plus de trois ans.
 

Diagnostic

Texte

Le plus souvent, le cancer du rein est découvert par hasard au cours d'une échographie ou d'un scanner de l'abdomen réalisé pour une autre raison.

Pour établir le diagnostic, on réalise dans un premier temps un examen clinique et un scanner de l'abdomen. Le scanner est l'examen de référence pour poser le diagnostic de cancer du rein et évaluer son étendue dans et en dehors du rein.

Le diagnostic est confirmé par l'examen anatomopathologique de la tumeur et des tissus retirés lors de la chirurgie. Dans certaines situations, avant toute décision de traitement, il est nécessaire de prélever un échantillon de rein par biopsie. Dans ce cas, c'est l'examen anatomopathologique de la biopsie qui confirme le diagnostic de cancer.
 

Traitements

Texte

Pour traiter les cancers du rein, les médecins ont essentiellement recours à la chirurgie et à des médicaments anticancéreux.

Dans le cas des cancers localisés, le traitement de référence est la chirurgie. Dans le cas des cancers qui présentent des métastases, le traitement repose sur des médicaments anticancéreux (thérapies ciblées, immunothérapie), associés ou non à une chirurgie.

La radiothérapie est parfois utilisée dans le traitement des cancers qui présentent des métastases. Les chimiothérapies classiques ne sont pas employées car les cellules cancéreuses du rein y sont peu sensibles.
 

Source INCa