Cancer de la prostate

Liste des blocs

Points clés

Texte

Un cancer de la prostate est une maladie qui se développe à partir de cellules de la prostate initialement normales qui se transforment et se multiplient de façon anarchique, jusqu’à former une masse appelée tumeur maligne.
La majorité des cancers de la prostate sont des adénocarcinomes (90 %) ; ils se développent à partir des cellules qui constituent le tissu de revêtement de la prostate (cellules épithéliales).


Avec près de 54 000 nouveaux cas estimés en France en 2011, le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent, à la fois chez l’homme et dans l’ensemble de la population. Il est très rare avant 50 ans et son incidence augmente progressivement avec l’âge. L’âge moyen au moment du diagnostic est de près de 70 ans.
Il a été établi que les antécédents familiaux constituent un facteur de risque du cancer de la prostate.

Diagnostic

Texte

Le plus souvent, la découverte d’un cancer de la prostate fait suite à une mesure du PSA et/ou une anomalie de la consistance de la prostate lors d’un toucher rectal. Le diagnostic peut également faire suite à un traitement chirurgical d’un adénome de la prostate. Plus rarement, lorsque le cancer est évolué, il provoque parfois des symptômes qui font suspecter sa présence, comme une infection de l’appareil urinaire, la présence de sang dans les urines ou dans le sperme, une rétention d’urine, des douleurs dans le bas du dos ou dans les os.
Pour établir le diagnostic, votre médecin vous interroge puis procède à un examen clinique comprenant un toucher rectal. Il vous prescrit un dosage du PSA dans le sang. Lorsque ces différents examens renforcent la suspicion de cancer, votre urologue peut vous proposer de réaliser une biopsie prostatique, sous anesthésie locale. Enfin, un bilan d’imagerie est parfois effectué.
 

Traitements

Texte

Le choix de la stratégie de soins est adapté à votre cas personnel. 
Plusieurs types de traitements peuvent être proposés selon le résultat des différents examens réalisés lors du bilan diagnostique : chirurgie, radiothérapie externe, curiethérapie, hormonothérapie, surveillance active. Parfois, plusieurs options sont possibles. Dans ce cas, et après discussion avec l’équipe médicale, le choix définitif du traitement vous appartient.
 

Source INCa